Aller au contenu principal

Webinaire - Réglementation travaux PEB: quel impact sur mes chantiers?

Webinaire PEB
Dès 2023, la réglementation ‘Travaux PEB’ introduira de nouvelles exigences en matière de consommation d’énergies pour de nombreux projets de rénovation lourde. 
 
L’objectif est de promouvoir et certifier l'amélioration de la performance énergétique et du climat intérieur des bâtiments, de minimiser les besoins énergétiques et de réduire les émissions de CO2. La révision de la réglementation “travaux PEB” soutient donc activement l’atteinte des objectifs de performances du parc immobilier bruxellois : Un PEB C moyen à l’horizon 2050.
 
Les décisions prises sont-elles réalistes ? Comment faire pour faire bien ?  
On fait le point avec le terrain ! 
Avec la participation de 
Sophie Gobiet, cheffe du département travaux PEB de Bruxelles Environnement 
Manuel da Conceição Nunes, Ingénieur en charge de la méthode de calcul au sein du département ‘Travaux PEB’ de Bruxelles Environnement 
Alexandre de Cesco, CEO de l’entreprise Socatra et président de la Confédération Construction Bruxelles-Capitale.  
 
Qu’en retenir ?  
  1. Ces nouvelles exigences concernent la consommation d'énergie primaire des habitations individuelles et des unités non résidentielles rénovées lourdement (NB : Par énergie « primaire » on entend une énergie directement disponible, sans aucune transformation. Le bois, le gaz, le mazout notamment font partie de cette catégorie. L’énergie électrique par exemple n’en fait pas partie car sa source n’est pas un gisement présent directement dans la nature ; elle doit donc être convertie pour tenir compte de sa production. Dans la réglementation PEB, toutes les énergies sont converties en énergie primaire afin que le calcul et l’objectif soit pertinent). 
  2. Cette réglementation entrera en vigueur dès 2023. 
  3. Pour les unités résidentielles : un objectif de consommation de max 150 kWh/m²/an (qui correspond à un certificat PEB de niveau C) est fixé dès 2023 pour les unités PEB de type habitation Individuelle  
  4. Pour les unités non résidentielles occupée par les pouvoirs publics : Une exigence de consommation d’énergie primaire de max l’équivalent d’1,6x l’exigence pour le neuf dès 2023 
  5. A l’avenir : les exigences seront de plus en plus ambitieuses dans l’idée de développer une réflexion globale en matière de conception avec une obligation de fournir des informations détaillées et précises au conseiller PEB.
Plus d’infos ? 
https://document.environnement.brussels/opac_css/elecfile/Modifs_methode_calcul_2023
 
Webinaire PEB

Rénovation énergétique et nouveautés PEB: qu'est-ce qui va changer?

Sophie Gobiet & Manuel da Conceição Nunes - Bruxelles Environnement